Emploi, retraite, conditions de travail : Mobilisons-nous le 10 septembre 2013!

L’ossature du service public attaquée

Ne laissons pas le réseau de tri, d’acheminement et de distribution nous échapper.
Sous prétexte de s’adapter aux baisses de volume global du courrier La Poste décide de fermer PIC et CTC.
A aucun moment La Poste n’a présenté nationalement ses projets d’adaptation, de transformation du réseau de tri et d’acheminement
du courrier.
La Poste a décidé de transformer, de fermer des dizaines de sites PIC – CTC et PPDC. Entre autres, Mulhouse, Perpignan, La Rochelle
Onest, St Etienne … De ce fait elle casse toute la cohérence de l’acheminement.

La mise en place de la lettre verte, après avoir remis en cause le J + 1, sert de support à cette transformation sans précédent de la
chaîne d’acheminement.
La Poste entend en de nombreux points du territoire faire sous traiter le travail actuel et divers acheminements courrier colis par
ses filiales. L’objectif étant de traiter à moindre coût le trafic tout en continuant de supprimer des milliers d’emplois au courrier. Ces
décisions ouvrent également la voie à toutes les entreprises qui veulent s’installer sur des niches, localement ou régionalement.
Pire, en ne se donnant plus les moyens de traiter l’ensemble du courrier/colis sur la totalité du territoire national, elle créé les
conditions d’un bradage, d’une vente par appartement de La Poste et singulièrement du courrier.
Au plan local, sous différents motifs, la direction courrier met en oeuvre, à marche forcée, ses projets.

Stop aux destructions et aux suppressions d’emplois

Pour lire la suite cliquez sur le lien ci-dessous (La Poste) :

http://www.cgt-fapt.fr/IMG/pdf/Tract_courier_10_sept.pdf

Pour l’Interpro, cliquez sur lien suivant (ou faire un copier-coller):

http://cgt.fr/Mobilisons-nous-le-10-septembre.html

Les commentaires sont fermés.